Aller au contenu | au menu | à la rechercheMode texte Bas ↓


Base de Connaissances
sur les Coraux des Mascareignes

Accueil » Services » Documents » Thèse de Emmanuel Cordier (2007)
Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

laboratoire IREMIA - Université de La Réunion

Laboratoire d'Informatique et Systématique - UPMC Paris

laboratoire CBETM - EPHE - Université de Perpignan

laboratoire BtBs - Université de Milano

laboratoire ECOMAR - Université de La Réunion

SHOALS - île Rodrigues

Albion Fisheries Research Center - île Maurice

Thèse de Emmanuel Cordier (2007)

Dynamique hydrosédimentaire du récif frangeant de l’Hermitage / La Saline (La Réunion) : processus physiques et flux sédimentaires

Publié le 12 juillet 2007, mis à jour le 22 juillet 2009

Toutes les versions de cet article :

Thèse de doctorat de l’Université de La Réunion, discipline "Océanographie physique - Sédimentologie", soutenue par Emmanuel Cordier, le 20 juin 2007 à l’Université de La Réunion.

- Dynamique hydrosédimentaire du récif frangeant de l’Hermitage (PDF de 15,6 Mo)

Résumé :

Les perturbations liées au changement global du climat ont des conséquences significatives sur les écosystèmes côtiers, en particulier dans les pays situés en zone tropicale et subtropicale déjà soumis à une pression anthropique marquée. A l’île de La Réunion, l’érosion des plages coralliennes est un fait constaté depuis les années 1980, qui peut être associé à l’état de santé des récifs frangeants adjacents.

Le récif frangeant de l’Hermitage / La Saline a été choisi comme site pilote pour mener une étude de l’évolution morphodynamique des plages coralliennes et de la dynamique hydrosédimentaire. L’analyse et la synthèse des forçages physiques environnementaux permettent de montrer une érosion significative des littoraux coralliens pour des flux énergétiques associés à la houle du large supérieurs à 5.104 J.m-1.s-1. L’évolution morphodynamique des littoraux coralliens ne montre aucune variabilité saisonnière marquée mais une étroite relation avec la fréquence et l’intensité des événements paroxysmaux. Les enregistrements de l’hydrodynamisme permettent d’identifier les principaux forçages qui conditionnent la circulation générale des masses d’eau. Elle est organisée selon 5 cellules hydrodynamiques et est conditionnée par les processus de distribution de l’énergie de la houle du large et la géomorphologie récifale. Des profondeurs minimales de 0,75 m sur le platier récifal externe et de 1,8 m dans les zones d’arrière récif sont nécessaires pour permettre un transfert optimal de la houle du large vers la côte. Des concentrations et des flux sédimentaires ont pu être calculés qui traduisent une perte significative de matériel particulaire pour le secteur récifal considéré.

Les résultats de cette étude montrent l’importance des récifs frangeants et leur rôle dans l’équilibre sédimentaire et la pérennité des littoraux coralliens réunionnais. L’observation et le suivi des processus physiques côtiers et du large se révèlent des facteurs importants à considérer dans des projets de gestion intégrée des zones côtières à La Réunion.


RSS 2.0 [ ? ] • Site réalisé avec SPIPCréditsMentions légalesHaut ↑
cc by nc  Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons BY-NC 2.0 Fr

Financements : EtatEurope-FEDERRégion RéunionUniversité de La Réunion